Accéder au contenu Accéder à la navigation Accéder à la recherche

Office municipal HLM de Nanterre

Un peu d'histoire : Yves Saudmont

Yves SAUDMONT, Maire de la ville de 1973 à 1988
Conseiller Général de 1979 à 1992
Yves SAUDMONT est né le 19 novembre 1934 à Cuincy (située à côté de Douai, dans le bassin du Nord). Il arrive en région parisienne dans les années 50 où il est ajusteur et rectifieur dans plusieurs usines, notamment chez Hispano-Suiza à Bois-Colombes. Il adhère à la Jeunesse communiste en 1949, puis au Parti Communiste Français en 1951.
En 1973, Raymond Barbet souhaite se consacrer pleinement à son mandat parlementaire, il propose la candidature d’Yves SAUDMONT, un de ses Adjoints, au poste de premier magistrat de la Ville.
Lors des élections municipales de 1977, la liste d’union de la gauche conduite par Yves SAUDMONT atteint le score de 75% dès le premier tour.
C’est au cours de ce mandat et plus exactement le 17 janvier 1979, que la ville de Nanterre reprend la direction de son Office municipal (en 1971, le Gouvernement en avait confié la gestion à la Préfecture). Les élus de la majorité municipale trouvent une situation financière catastrophique (un déficit de 15 millions de francs que l’Office ne résorbera complètement qu’en 2 000).
Les grandes réalisations de l’Office sous le mandat d’Yves SAUDMONT sont les Damades (en 1982, une première tranche de 298 logements est livrée, 49 pavillons et 86 logements en accession).
En 1983 débute la première grande réhabilitation du patrimoine : les 1 200 logements aux Pâquerettes.
Pour des raisons de santé, Yves SAUDMONT ne terminera pas son troisième mandat de maire et proposera la candidature de Jacqueline FRAYSSE-CAZALIS, alors conseillère municipale.
Il est décédé des suites d’une longue maladie en 1998.
 

Ci dessous une archive de l'ina MIDI 2 A2 Le 23 mai 1983 : Le maire de Nanterre, Yves SAUDMONT, estime que toutes les villes du secteur, pas seulement Nanterre, doivent être solidaires et accueillir les travailleurs  immigrés en leur offrant des logements décents.www.ina.fr

 

 

Ci-dessous, inauguration de la résidence des Damades en 1982