Accéder au contenu Accéder à la navigation Accéder à la recherche

Office municipal HLM de Nanterre

Actualités

CITE MAG 57 NOV 2018

Actualités >>

AU SOMMAIRE DE CE NUMÉRO 57
L'Office, diffuseur de bonnes pratiques

Page 2 : En vue
- Un congrès en équilibre instable ?
Page 3 : Éditorial
Quels lendemains pour l’Office… ?
Pages 4-5 : Élection
- Aux urnes, locataires !
- Le vote des locataires, c'est maintenant !
- Les listes se présentant aux élections des locataires
Pages 6-7 : Du côté du CA
- Politique des loyers : quelle décission du parlement ?
- C'est reparti pour l’enquête SLS
- Du nouveau pour les parkings du Parc-Sud
- L'Office expérimente l'ouverture de ses parkings
Page 8-9 : À votre service
- L'Office, diffuseur de bonnes pratiques
- En porte à porte aux Provinces-Françaises... et au Champ aux Melles
- SUPLÉMENT SPÉCIALE 18 pages
- D'autres initiatives en projet
Pages 10-12 : ANRU Parc
- Changement d'usage : le groupement désigné
- La concertation se poursuit pour les travaux de réhabilitation
- Propositions des locataires
- Le relogement des locataires du 109/115 Picasso : c'est parti !
- Début des trabvaux à la Colombe
Page 13 : Actualité
- La loi ELAN définitivement adoptée par le parlement
Page 14 : À votre service
- À Propos des "boîtes noires"
Visites d'automne : retrouvez les comptes rendus sur internet
Page 15 : Expressions libres
PAS DE TRIBUNE DANS CE NUMÉRO, EN RAISON DES ÉLECTIONS DES REPRÉSENTANTS DES LOCATAIRES AU CA
- Brêves
 
EDITO
Quels lendemains pour l’Office… ?

Notre établissement se trouve à la croisée des chemine : nous arriverons bientôt au terme de l’an 1 « d’après RLS », cette année où l’Etat aura prélevé des sommes importantes dans notre budget et celui des organismes de logement, pour financer de façon indirecte la baisse des APL. Nous sommes bientôt à la fin de l’année, et nous mesurons plus clairement l’impact de cette décision au titre de notre activité.

Le coût pour notre Office peut être estimé à 2,5 millions d’euros, en additionnant la réduction au titre de la RLS et celle au titre de la modulation. D’où un effondrement très préjudiciable de la capacité d’investissement de l’Office, tant en grands travaux qu’en construction neuve ou en réhabilitation. 2018 sera à l’évidence une mauvaise année pour notre établissement, d’autant que cet « effort » budgétaire contraint devra se poursuivre en 2019, et sans doute être multiplié par deux en 2020… !

Ce n’est pas la seule mauvaise nouvelle, puisque la Loi ELAN, adoptée à l’automne, va nous apporter son lot de désagréments comme nous le redoutions tant. L’obligation de regroupement, pour les bailleurs qui comme nous comptent moins de 12 000 logements, va devoir se mettre en œuvre au 1er janvier 2021. Il nous faudra d’ici là trouver la moins mauvaise solution pour assurer la pérennité de notre établissement, et conserver les valeurs et principes qui ont guidé son action depuis sa création.

Cela doit interroger notre « grande maison » de l’Office et son personnel, puisque c’est l’avenir-même des OPH et de leur façon de faire qui se trouvent à moyen terme menacés par l’application de la Loi : devrons-nous nous noyer dans un plus grand ensemble de 15, 20 ou 30 000 logements, et nous transformer en un organisme de logements lambda ? Ce n’est évidemment pas souhaitable si nous voulons continuer à être l’outil privilégié de la politique du logement à Nanterre.

La Municipalité se soucie beaucoup de cette situation, et vient d’ouvrir quelques nouvelles pistes, plus ou moins intéressantes, en termes de perspectives pour l’Office, mais aussi plus largement pour l’ensemble de la politique du logement au service des Nanterriens. Ville et Office ont convenu de travailler ensemble durant les prochains mois pour prospecter dans ces différentes directions
 
Chacun sait que Nanterre se trouve placé au cœur d’un environnement hostile au développement d’un logement social pour le plus grand nombre. Mais malgré ce contexte, des perspectives existent pour continuer à proposer un service public du logement digne et efficace. Cela tient d’abord au volontarisme politique, et au souhait des équipes de ne rien lâcher sur ce terrain du logement qui représente une des grandes priorités pour nombre de familles nanterriennes.

Pour nos 10 800 locataires, mais aussi pour l’ensemble des Nanterriens, l’heure n’est pas au renoncement, mais bien à la détermination et à l’énergie pour mettre en œuvre la solution la plus appropriée.
 
Nanterre et son Office rencontrent bien évidemment des difficultés face à la crise du logement qui continue de sévir. Mais dans le même temps, et les chiffres le prouvent, ils obtiennent de bien meilleurs résultats que les autres communes d’Ile-de-France.

C’est le fruit de plusieurs dizaines d’années d’une politique audacieuse, mêlant à la fois constructions neuves, réhabilitations et rénovations parfois hardies de nos quartiers.

Alors, une chose est certaine, ce n’est sûrement pas le moment de lâcher.

Marie-Claude Garel,
Présidente de l’Office
 

Les grands travaux

CCLL ET GRANDS TRAVAUX 2018

Comme chaque année, une part importante de l’enveloppe financière réservée sur le budget de l’Office pour les petits, moyens et grands travaux

» Lire la suite

» Toutes les actualités
des grands travaux